fbpx

Activités Rhdp-Gbêkê : les cas Bédié et Soro évoqués (Côte d’Ivoire)

À Bouaké, les élus et cadres du RHDP ont donné samedi 8 juin 2019, au RanHotel de la ville, lors du lancement des missions de sensibilisation du parti, des éléments de réplique sur les positions de Henri Konan Bédié et Guillaume Soro.

S’agissant de Soro, il s’agit pour les coordonnateurs de Bouaké Commune que sont, Karamoko Ba, Béma Fofana, Paul Dakuyo, Nguessan Affoué Jacqueline, Touré Souleymane et une dizaine de coordinateurs membres de la société civile conduite par Silué Pégabila, de préciser les causes du divorce entre l’ex chef de la rébellion, et le Rhdp.  

« Soro dit qu’il est marxiste. Et qu’il ne se reconnaît pas dans la vision politique de la droite libérale du RHDP. Le problème est qu’il est difficile d’être président d’une institution si on n’a pas la majorité avec soi », a dit le doyen et ex maire de Bouaké Fanny Ibrahim.

Concernant Bédié, le RHDP du Gbêkê produira une déclaration pour condamner les propos qu’il a tenus. Sur le terrain la mission sera l’occasion d’expliquer aux  populations baoulé pourquoi l’ex Président ivoirien a quitté l’alliance RHDP.

« Nous allons rassurer nos frères de la CEDEAO et appeler les populations à la vigilance face à ces propos qui nous ont déjà fait tant de tort en Côte d’Ivoire(…) Il faut aussi expliquer que ce discours discrédite M. Bédié qui a travaillé de 2011 à 2018 avec le président Ouattara et qui n’avait jamais fait toutes ces révélations(…) Toutefois, il faudra lisser le discours pour ne pas faire le jeu de notre adversaire (…) Enfin, il faudra trouver une occasion pour répondre et rassurer tous ceux qui estiment qu’ils ont été frustrés voire spoliés pendant la guerre de 2002. Certains n’ont pas encore compris pourquoi le voisin s’est servi d’arme pour soit tuer un membre de sa famille ou le déposséder de tous ses biens. À eux, il faudra demander pardon »,ont expliqué des acteurs.

Les missions seront supervisées par les membres du conseil politique du Rhdp issus du Gbêkê, que sont, les ministres Amadou Koné, Jean Claude Kouassi, Sidi Touré, Jeanne Peuhmond, l’ex maire de Bouaké, Fanny Ibrahim, Dr. Saraka Konan Adolphe et le sénateur Jean Kouassi Habonoua.

Assahoré Konan Jacques assure la trésorerie avec comme ordonnateur, le maire Djibo Youssouf Nicolas.



Philippe Kouhon, envoyé spécial dans le Gbêkê

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!