fbpx

Côte d’Ivoire, budget citoyen 2019 : la loi de finances simplifiée expliquée aux Maires

Dans le cadre de ses rencontres mensuelles, l’union des villes et communes de Côte d’Ivoire (Uvicoci), présidée par le maire d’Attécoubé, Danho Claude Paulin, a invité , mercredi 22 mai 2019 à l’hôte du District d’Abidjan , Moussa Sanogo, secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, chargé du budget et du portefeuille de l’État, pour expliquer aux maires le document de synthèse du budget de l’Etat, intitulé « Budget Citoyen ».

Document de 45 pages, avec autant de textes explicatifs que de photos d’illustration, le « Budget citoyen » ou explication détaillée du budget de l’Etat, répond à la volonté du gouvernement de mettre en application la loi organique n°2014-337 du 5 juin 2014 portant Code de Transparence dans la Gestion des Finances Publiques qui dispose que les citoyens qui sont à la fois contribuables et usagers des services publics soient clairement, régulièrement et complètement informés de tout ce qui concerne la gouvernance et la gestion des fonds publics.

« Le Budget est un document qui dit combien l’État peut gagner comme recettes (argent) pendant douze (12) mois, de janvier à décembre et ce qu’il veut faire comme dépenses , pour régler les problèmes de développement du pays » dit le document avec en illustration une balance équilibrée par deux sacs d’argent et des bâtiments, voies, antennes électriques ect.

Subdivisé en 8 parties, le document revient sur le processus de l’élaboration du budget, les grands projets au titre des dépenses d’investissement en 2019 et comment le gouvernement veut lutter contre la pauvreté à travers le PND 2016-2020. Il s’agit de la construction des infrastructures éducatives, sanitaires, l’approvisionnement en eau potable, l’électrification, l’environnement, l’agriculture, infrastructures routières et de transport ect. Mais aussi des prélèvements, taxes, impôts et emprunts extérieurs. Le budget 2019 de la Côte d’Ivoire s’élève à 7.334,3 milliards de Fcfa.

[ Les Maires réclament une meilleure répartition du Budget dans les collectivités locales ]

              Le ministre Danho Claude Paulin, pdt de l'Uvicoci

Dans les échanges qui ont suivi la présentation du document, plusieurs préoccupations ont été soulevées par les Maires. Il s’agit notamment de la proximité des services du budget dans les localités (impôts).

« Quel que soit le civisme, il n’est pas aisé pour le citoyen de payer le transport pour se rendre à 30km d’une localité pour payer ses impôts(…) Alors que le budget de l’État est supposé équilibré par les dépenses et les recettes, les collectivités connaissent des ponctions de 20 à 25% de leur budget, ce qui bloque certains projets (…) Quelle est la clé de répartition du budget(…) Nous plaidons pour une exonération sur les achats de voiture des maires (…) Le statut du maire et enfin le soutien des mairies plus nanties aux moins nanties », ont dit des maires, au niveau des préoccupations.

[ Danho Paulin plaide pour un alignement des dotations des collectivités décentralisées sur les critères de l’Uemoa ]

« Les critères de convergence de l’UEMOA obligent à faire en sorte que les collectivités décentralisées reçoivent 20% du PIB. En Côte d’Ivoire nous sommes à 2%. C’est moins que les subventions pour les écoles ou les bourses d’études(…) Pour ce qui est de la revalorisation du statut du maire, la clé de répartition du budget, il nous appartient de faire des propositions pour faire changer la loi de 2014 que je trouve obsolète, surtout que nous avons maintenant des représentants au parlement qui sont les sénateurs », a fait savoir le ministre Danho Claude Paulin, président de l’union des villes et communes de côte d’Ivoire (Uvicoci).

Il a invité les Maires de Côte d’Ivoire à s’approprier le document « Budget citoyen », à le vulgariser auprès des populations :  « Si nos populations sont imprégnées, elles paieront leurs impôts, mais également feront un plaidoyer pour que leurs impôts soient visibles auprès de leurs collectivités afin d’agir dans le bien des populations » a conclu Danho Claude Paulin, maire d’Attécoubé, et ministre des Sports.

[ Les réponses de Moussa Sanogo ]

Répondant à ces préoccupations Sanogo Moussa a précisé que le budget n’est rien d’autre que la prévision des dépenses à effectuer au cours de l’année. Selon lui, ce budget peut être influencé par le marché financier, ou encore par les cours des matières premières telles, le cacao ou le pétrole. Il a précisé que les responsables financiers sont informés dès le début de l’exercice budgétaire au mois d’avril, des ressources mises à leur disposition.

S’agissant de la ponction évoquée par les maires sur les budgets, le secrétaire d’État a dit qu’il s’agit plutôt d’une régulation budgétaire, et non d’une ponction.

Sur la clé de répartition du budget, bien que cela soit dévolu au ministère de l’intérieur pour les collectivités locales, Moussa Sanogo,a affirmé que cela tient compte du système de péréquation et du développement équilibré.

S’agissant de l’exonération des véhicules de services des maires, il a informé qu’il faudra passer à nouveau devant le parlement pour modifier la loi. Moussa Sanogo a ajouté que l’ensemble des services d’exonérations coûte déjà  300 milliards de Fcfa à la Côte d’Ivoire.

Le secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, chargé du budget et du portefeuille de l’État, a annoncé que la Côte d’Ivoire basculera en mode budget programme dès le 1er janvier 2020. Un budget qui ciblera des programmes de développement.

Faisant savoir au sujet du programme sur le programme social du gouvernement (PS-Gouv) 2019-2020, d’un coût global de plus de 700 milliards de Fcfa, que l’enveloppe sera logée à la primature, Moussa Sanogo a rassuré : « Chacune de vos communes recevra sa part ».



Philippe Kouhon

Dernière modification le 23/05/2019

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!